V P N T O P

PureVPN est un mastodonte du réseau privé virtuel depuis 2007. Cela ne nous surprend donc pas qu’il revendique sa place de leader, avec plus de 2 000 serveurs dédiés sur plus de 180 sites, offrant tout un panel de services : un large choix de protocoles, la compatibilité étendue avec les torrents, la protection DNS et IPv6, la prise en charge de 5 appareils ainsi que le paiement en bitcoin.

Si PureVPN a vu le jour en 2006, il a fallu attendre un an plus tard pour que le service commence à Hong Kong, loin des lois sur la conservation des données affectant le reste de la Chine. En fait, cet emplacement est aussi, du point de vue juridique, un territoire stratégique pour la confidentialité. Cependant, en 2017, PureVPN s’est plié aux lois sur la protection de la vie privée et, s’il a prétendu ne conserver aucun log de clients, le géant a été impliqué dans une affaire judiciaire à cause de sa base de données. Depuis lors, PureVPN a modifié ses politiques dans la gestion de données collectées.

Un design plutôt convivial

Lorsque vous ouvrez PureVPN pour la première fois, son interface peut être un peu déroutante au lancement. Bien entendu, vous avez droit à une option qui vous permet d’utiliser le service en un clic, grâce à un mode de connexion automatique. Mais cette option se révèle très vite limitée si vous voulez vous connecter au travers d’un pays ou d’une ville.

Concernant les modes de connexion eux-mêmes, vous n’en trouverez probablement pas chez la plupart des fournisseurs de VPN. Chez PureVPN, vous avez le choix entre les 5 options suivantes : Stream, Liberté Internet, Sécurité/Confidentialité, Partage de fichiers ou IP dédiée. Et votre connexion est automatiquement optimisée pour la fonction spécifique que vous choisissez. Mais revers de la médaille : à moins que vous ne soyez un pro des VPN, vous ne réaliserez pas que différents éléments sont modifiés en fonction du mode que vous avez choisissez. Par exemple, si vous vous connectez via le mode Stream, les protocoles de sécurité sont relégués au second plan afin de réduire la latence de la diffusion de vos films et séries.

Néanmoins, les utilisateurs qui s’y connaissent en informatique, et qui veulent contrôler davantage ces fonctionnalités, peuvent bidouiller les paramètres pour créer leur propre preset. Bien entendu, il faut déjà se familiariser avec l’interface pour savoir ce qui est automatique et ce qui peut être modifié à volonté.

Une installation très simple

Comme la plupart des VPN, l’installation se doit d’être simple pour faciliter la prise en main du logiciel. Chez PureVPN, vous achetez le forfait que vous souhaitez utiliser, mais curieusement, ce fournisseur ne propose pas d’offre d’essai gratuit. Ainsi, vous devez choisir la formule souhaitée puis téléchargez le logiciel et l’installez sur votre périphérique. Une fois exécuté, l’assistant d’installation vous guidera à travers une série d’options. En quelques clics, vous serez connecté et prêt à surfer, visionner et télécharger.

PureVPN permet également la connexion simultanée à partir de 5 appareils. Que ce soit une console, une TV connectée, un périphérique de streaming, un routeur ou un smartphone, utilisez 5 périphériques en simultanée pour connecter votre habitation en toute sécurité.

Des performances qui dépendent de vos besoins

Lors de nos tests, il faut dire que PureVPN a fonctionné de façon constante dans la plage de vitesse moyenne lorsqu’il est connecté automatiquement à un serveur de son choix. Cependant, lorsque nous avons sélectionné différents modes de connexion, nous avons constaté de l’instabilité de vitesse, notamment avec le mode Stream qui fonctionne plus rapidement que le mode Liberté.

Un routeur virtuel pour connecter plus d’appareils à la fois

Par défaut, PureVPN offre jusqu’à cinq connexions simultanées pour tout utilisateur qui utilise son service. Cependant, si vous pensez avoir besoin de plus d’appareils, vous pouvez configurer le routeur virtuel de PureVPN pour qu’il serve de point d’accès à votre emplacement. Cette option vous permettra de connecter jusqu’à 10 appareils via le hotspot virtuel. Vous aurez certes besoin d’exécuter l’application PureVPN en tant qu’administrateur, mais cette méthode a sauvé plus d’un utilisateur qui ont besoin d’étendre la prise en charge.

La politique de confidentialité

Si vous connaissez bien PureVPN, vous avez probablement entendu dire que sa stratégie de gestion de logs est très controversée. Néanmoins, après l’incident de 2017, lorsque le FBI a utilisé des logs de PureVPN pour condamner un homme accusé de harcèlement criminel, la société a modifié sa politique de confidentialité et de gestion de données.

L’entreprise d’origine hongkongaise rassure désormais ses clients en ne gardant aucune sauvegarde des activités de navigation, des logs de connexion, des IP du VPN, des IP d’origine, du temps de connexion, de l’historique de navigation, des sites visités, du trafic sortant, du contenu consulté, des données transmises, ou même des requêtes DNS générées.

Aujourd’hui, PureVPN affirme ne conserver que le jour de la connexion à un emplacement VPN, l’information sur le FAI auquel vous vous êtes connecté et la bande passante consommée lors de votre connexion.

Selon la firme, cette mesure de sauvegarde facilite le dépannage de votre connexion et garantit une meilleure répartition des ressources à tous les utilisateurs. La politique de confidentialité de PureVPN contient d’autres informations sur la gestion des données collectées et l’utilisation éventuelle de ces datas.

Une politique de sécurité efficace

Là où PureVPN surpasse ses concurrents, c’est dans le domaine de la sécurité. En plus d’un véritable arsenal de protocoles de sécurité (entre autres, OpenVPN, L2TP/IPSec, PPTP, SSTP, UDP et IKEv2), la firme utilise également l’algorithme AES-256 pour le chiffrement ainsi qu’une authentification de type SHA-1. De plus, le VPN offre des fonctionnalités de sécurité additionnelles qui garantissent la protection de votre navigation et de vos activités lorsque vous êtes connecté via le service. Parmi ces fonctionnalités, citons notamment :

  • un antivirus intégré au serveur,
  • des fonctions de détection et de prévention des intrusions déployées sur les serveurs,
  • un filtrage personnalisable pour vous aider à éviter les sites non autorisés,
  • un pare-feu NAT (qui ne fonctionne que sur les ordinateurs Windows),
  • un filtre de blocage d’applications,
  • un interrupteur d’urgence,
  • une protection contre les fuites de DNS,
  • et une protection WebRTC.

Il y a quelques années, les médias spécialisés ont cru déceler des failles sur les passerelles DNS de PureVPN. Mais des spécialistes comme Tech Radar ont réalisé quelques tests approfondis pour savoir si des informations DNS ont été divulguées à partir des serveurs du fournisseur. Et la bonne nouvelle, c’est qu’aucun test n’a montré une fuite d’informations, ce qui nous rassure encore sur les capacités réelles de la politique de sécurité de PureVPN.

Des serveurs dédiés au torrent

Lors de ses keynotes, PureVPN insiste toujours sur cette fonctionnalité de son service. En effet, la firme offre la totale liberté à tous les utilisateurs de torrent, grâce à un mode de connexion spécifique au partage peer-to-peer (P2P). De plus, vous n’êtes pas limité à ce mode de connexion lors du partage de fichiers.

Qu’en est-il du streaming ?

À l’instar du torrenting, PureVPN promet également d’enrichir votre expérience en VOD et autres contenus à la demande. Via le mode de connexion automatique, les risques de bugs peuvent pointer à tout moment avec les services de streaming comme Netflix et Amazon Prime. Or, c’est là qu’intervient le mode Stream qui décuple les performances du réseau afin de s’adapter aux spécificités du streaming. Concernant les contenus bloqués, PureVPN nous rassure également qu’il propose une option pour choisir exactement le service de streaming souhaité. Par exemple, vous avez un ensemble de paramètres optimisés pour le service Netflix, tout comme pour Amazon Prime, BBC iPlayer et plein d’autres services de streaming.

La connexion en mode de streaming optimise également les vitesses afin de réduire le temps de latence, ou au contraire, la taille de la mémoire tampon, pour les adapter à vos besoins. Cependant, il faut garder à l’esprit que le décuplement de performances se fait toujours au détriment de la sécurité. Si vous surfez dans un pays sécurisé, ce n’est peut-être pas si grave, mais pour les utilisateurs diffusant en streaming à partir d’emplacements moins sûrs, il vaut mieux s’abstenir.

Un tarif à la portée de tous

Un autre atout de PureVPN est le coût du service. C’est tout simplement l’un des fournisseurs low-cost qui proposent un engagement sur 3 ans. D’ailleurs, comme la plupart des acteurs du marché, plus vous vous engagerez sur le long terme, plus le prix devient intéressant. PureVPN propose 3 formules pour un engagement de 1 mois, 1 an ou 6 ans, pour un tarif mensuel respectif de 8,90 euros, 4 euros et 1,75 euros. Ces offres vous donnent accès à la totalité du service, incluant la prise en charge de 5 connexions simultanées.

Mais rappelons ici le principal inconvénient de PureVPN : l’absence d’essai gratuit. En compensation, le fournisseur propose néanmoins une garantie « satisfait ou remboursé » de 31 jours. Mais encore, il faudra prêter attention aux clauses de remboursement, qui stipulent que les utilisateurs qui s’abonnent avec une crypto-monnaie ne pourront pas bénéficier du remboursement, même s’ils changent d’avis durant les 31 premiers jours.

No Comments

Leave a Comment